La face cachée de Margo, de John Green

22.11.15



386 pages

Genre : Jeunesse

Editions : Gallimard

Collection : Scripto

Date de parution : 21 août 2014

Prix : 15,90 €

Note : 




Synopsis

Personne ne s'intéresse vraiment aux choses importantes.
Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.
Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s'en approche, plus Margo semple lui échapper...


Mon avis

La face cachée de Margo est une histoire qui m'intriguait depuis un certain temps maintenant, et quand le film est sorti au cinéma l'été dernier, je n'ai pas su résister à l'envie d'aller le voir, sans avoir lu le livre au préalable (ouh c'est pas bien !). Malheureusement, j'en attendais beaucoup trop du film, pensant qu'il était à la hauteur de Nos étoiles contraires, ce qui n'est pas du tout le cas, en réalité. La fin m'avait laissée perplexe, et en sortant de la salle, j'avais l'impression de n'avoir rien compris. Malgré cette déception, j'ai eu envie de découvrir l'histoire à travers le livre, de lui laisser une seconde chance...

Et finalement, cette lecture ne m'a pas déplu.
L'intrigue est bien construite et bien menée. Je me suis facilement laissée prendre au jeu. L'enquête qu'entreprend Quentin est intéressante : il fait beaucoup de recherches, passe des heures et des heures à creuser pour retrouver Margo. Et lorsque que ce dernier résolvait une partie d'une énigme ou qu'il découvrait un nouvel élément, cela éveillait ma curiosité, et je n'avais aucune envie de refermer le livre.

Concernant les personnages principaux, je trouve qu'il n'y avait pas assez de matière pour que l'on puisse s'attacher à eux. Cependant, je les ai trouvé sympathiques, surtout Ben, qui m'a bien fait rire. L'amitié est mise à l'honneur dans ce livre. Ben et Radar sont prêts à tout pour aider Quentin dans ses recherches, même s'ils n'y trouvent pas vraiment un intérêt. John Green parle également de la recherche de soi, très présente au moment de l'adolescence, et qui est représentée par Margo. C'est un personnage très mystérieux avec qui j'ai eu quelques difficultés pour le comprendre.

La fin ne m'a pas laissée aussi perplexe que dans le film. Je la trouve plus travaillée. Quentin et Margo prennent le temps de discuter, de revenir sur le passé, le lycée, leurs sentiments... Contrairement au film, cette fin a apporté les réponses à mes questions.

En bref, le livre est, pour moi, moins décevant que le film. C'est une lecture agréable, mais sans plus, qui m'a permis de passer un bon moment.

Avez-vous lu La face cachée de Margo ?
Qu'en avez-vous pensé ?

L'accro du shopping a une sœur, de Sophie Kinsella

12.11.15




438 pages

Genre : Chick-Lit

Editions : France Loisirs

Collection : Piment

Année de parution : 2006

Note : 





Synopsis

Après un long voyage de noces, surprise de choc pour Becky. Elle découvre qu'elle a une sœur, née des amours prénuptiales de son père. Et quelle sœur ! Radine comme un pou, gaie comme une porte de prison, pas féminine pour deux pences, Jess déteste les fringues et a une sainte horreur du shopping ! Finie la belle vie ?
C'est mal connaître la plus attachante des fashionistas, qui, une fois encore, a plus d'un tour dans ses sacs...


Mon avis

L'accro du shopping a une sœur est le quatrième tome de la série L'accro du shopping. Je me souviens avoir acheté ces quatre premiers tomes lors d'une brocante, trouvant l'idée fraîche et sympathique.

Cette série raconte l'histoire de Becky, une jeune femme complètement accro à la mode et au shopping, n'en déplaise à son banquier. Becky est un personnage qui peut être attachant, malgré sa maladresse et ses nombreux craquages dans les magasins, et qui est plein de bonnes intentions.

Les premiers tomes sont sympas et drôles. Ils sont parfaits pour se changer les idées, pour faire une certaine transition entre deux grosses lectures. Mais ça s'arrête là. En effet, durant ma lecture de ce quatrième tome, j'ai commencé à me sentir lassée. Même si les histoires sont différentes pour chaque tome, on y retrouve exactement le même schéma. Cela donne l'impression de relire la même chose, à chaque fois : Becky dépense beaucoup, elle a des dettes, elle règle le problème et tout est bien qui finit bien...

En ce qui concerne les personnages, comme je l'ai dit plus haut, Becky peut être attachante. Mais dans ce tome, plus elle enchaînait les maladresses et plus j'en avais marre. De plus, je n'ai pas compris toutes les réactions de Luke, le mari de Becky. Il gardait toujours son sang-froid, alors qu'à des moments, Becky aurait mérité qu'on lui remonte les bretelles... Concernant la sœur de Becky, celle-ci m'a énervée. Je l'ai trouvée irritable, aigrie, insupportable. Mais comme par magie, elle change de comportement à la fin... Bizarre !

Avec tout ça, j'avais hâte de terminer ma lecture et de passer à autre chose.

Pour conclure, je dirai que cette série est une lecture sympa, mais si l'on veut éviter l'overdose, on pourrait très bien s'arrêter au deuxième voire au troisième tome. (En tout, il y en a sept. Je trouve cela énorme, pour une série comme celle-ci). Ce quatrième tome clôt, pour moi, ma lecture des aventures de Becky.


Avez-vous déjà lu un livre de cette série ?
Qu'en avez-vous pensé ?

La Petite Mort, tome 2 : Le secret de la licorne-sirène, de Davy Mourier

9.11.15




90 pages

Genre : Humoristique

Editions : Delcourt

Année de parution : 2014

Prix : 15,50 €

Note : 





Synopsis

L'école primaire se termine pour La Petite Mort qui entre maintenant au collège. Cet univers impitoyable où se mêlent amours, désillusions amicales, bazar hormonal, correspondants égyptiens et licornes-sirènes.
Et comme si ça ne suffisait pas, la famille Mort découvre qu'elle a... un squelette dans son placard.


Mon avis

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons La Petite Mort qui s'apprête à faire son entrée au collège. Une nouvelle année qui promet d'être riche en rebondissements : La Petite Mort va rencontrer, une deuxième fois, l'amour, va avoir un correspondant égyptien et quelques petits soucis familiaux.

Ces sujets vont, comme pour le premier tome, être traités avec beaucoup d'humour !
J'ai eu une petite préférence pour le correspondant égyptien, qui s'exprime avec des rébus. Je me suis bien amusée à déchiffrer ses paroles ^^.

Malgré des sautes d'humeur dues à la période d'adolescence, La Petite Mort est toujours aussi attachant, et il n'a pas oublié son rêve de devenir fleuriste.

On retrouve également des spots publicitaires, des esquisses, des petites bandes dessinées qui sont bien travaillés et très drôles !

Ce deuxième album est encore un pari réussi pour David Mourier. C'est une très bonne suite, et j'ai hâte de découvrir le troisième et dernier tome :).


Avez-vous déjà lu La Petite Mort ? Qu'en avez-vous pensé ?

La Petite Mort, tome 1, de Davy Mourier

4.11.15




90 pages

Genre : Humoristique

Editions : Delcourt

Année de parution : 2013

Prix : 15,50 €

Note : 





Synopsis

La Petite Mort vit des jours heureux avec Papa et Maman Mort. Il va à l'école, tombe amoureux d'une fille de sa classe et essaie de se faire des amis. Bref, à quelques détails près, la Petite Mort est un enfant comme les autres, si ce n'est qu'il a un avenir tout tracé : quand il sera grand, il reprendra le travail de Faucheuse de son père. Ce qui tombe mal, car la Petite Mort veut être fleuriste !


Mon avis

Cela faisait un certain temps maintenant que La Petite Mort me tentait, grâce aux nombreux avis positifs que j'ai pu lire... Et c'est lors de ma petite virée au festival We Do BD, que j'ai pu acheter, lire les deux premiers tomes (il faut bien s'occuper dans les files d'attente ^^'), et même les faire dédicacer par Davy Mourier, qui est très sympa, par ailleurs (même si je ne lui ai parlé que pendant quelques minutes).

(Par la même occasion, vous pouvez voir la dédicace de Yatuu ^^.)

Ce premier tome raconte avec, un humour à la fois noir et décalé, présent sur toutes les pages de l'album, l'enfance de La Petite Mort. Il vit avec son chat Sephi et ses parents, fait son entrée dans une nouvelle école... Mais ce n'est pas si simple quand l'on est destiné à devenir la Faucheuse.

La Petite Mort un petit personnage, drôle, attachant et attendrissant malgré son destin. Il fait de nombreux efforts pour se faire des amis, mais sa nature le rattrape, et La Petite Mort va être rejeté par les autres. Son seul vrai ami est Sephi, son chat. L'amitié qu'il entretien avec lui est mignonne, touchante. La fin m'a d'ailleurs émue.
Les parents de notre chère petite faucheuse sont très présents dans l'histoire. Et ils sont tout aussi drôle que leur fils.

Les dessins de Davy Mourier sont excellents. Ils sont en noirs et blancs, ce qui colle parfaitement à l'ambiance de l'album. On retrouve de la couleur sur quelques planches, lorsque l'on s'écarte un peu de l'histoire de La Petite Mort. Cela donne une touche sympathique à l'album.

Tout au long de ce premier tome, nous retrouvons des clins d’œil historiques, mais aussi à des films, des séries, des produits de consommation connus du grand public, ou même à de l'art. Ces clins d’œil sont si bien faits qu'on ne peut s'empêcher de sourire ou même de rire !

En bref, La Petite Mort est un album permettant de passer un agréable moment. On ne peut résister à l'humour mordant de Davy Mourier, à la sensibilité de notre héros. Je vous recommande vivement de lire cette BD.


Amateurs de l'humour noir, vous allez en mourir de rire ;).
Avez-vous déjà lu La Petite Mort ? Qu'en avez-vous pensé ?

Journal d'un vampire, tome 11 : Rédemption, d'après L. J. Smith

1.11.15



306 pages

Genres : Jeunesse, Fantastique, Bit-lit

Éditions : Hachette

Collection : Black Moon

Date de parution : 1 juillet 2014

Prix : 16,50 €

Note : 




Synopsis

Et si Elena n'était jamais tombée amoureuse des frères Salvatore ? Si la guerre fratricide entre Stefan et Damon n'avait jamais eu lieu ? Si le monde d'Elena et de ses amis n'avait jamais été troublé par les monstres, les morts et les catastrophes ?
Lorsque Elena est projetée dans son propre passé, à l'époque où elle rencontre Stefan et Damon, elle a pour mission d'effacer ses erreurs. Sa vie est en jeu, et bien plus encore. Mais le destin semble immuable. Les événements sont-ils voués à se répéter ?


Mon avis

J'ai commencé la saga Journal d'un Vampire à mon entrée au lycée, et six ans plus tard, je la termine avec ce onzième tome. Et pour tout vous dire, je suis plutôt contente que cette saga soit enfin terminée. Onze tomes c'est plutôt long, surtout pour cette histoire.

J'ai passé de bons moments avec les premiers tomes. La trame et l'histoire étaient sympas. Et finalement, plus j'avançais dans ma lecture des tomes, plus je trouvais l'histoire moins travaillée, bâclée. Certains tomes m'avaient même déçue, car la fin me laissait sur ma faim (en aucun cas, ce jeu de mots n'a été voulu). Durant certains tomes, l'histoire comprenait beaucoup de longueurs. On s'attardait sur des détails, sur les sentiments et les émotions des personnages. Ce qui parfois, était inutile au déroulement de l'histoire. Et puis, lorsqu'on arrivait à la fin, tout s'enchaînait rapidement...

J'ai trouvé l'intrigue de onzième tome intéressante. Le retour dans le passé est assez bien exploité. Avant de débuter cette lecture, à cause de ce retour dans le passé, j'avais un peu peur de revivre entièrement le premier tome, mais je me suis trompée. Lors de cette lecture, nous revivons seulement les touts premiers moments, où Elena fait la rencontre des frères Salvatore. On ne revit que les moments les plus importants, ceux qui, une fois modifiés, peuvent avoir un impact sur le futur.

Concernant le dénouement, il est quand même prévisible. On peut facilement deviner ce qu'il va advenir aux personnages principaux, ce qui ne change pas vraiment des tomes précédents. Mais au moins, il n'est pas bâclé. Et encore heureux ! Cela aurait été dommage pour un dernier tome...

Quand j'y repense, on peut dire qu'il y a un paradoxe concernant cette fin. L'auteure L. J. Smith voulait que la saga se termine, en quelque sorte, de cette façon. Mais la maison d'éditions a refusé et l'a évincée... Pour finalement terminer reprendre la même fin. Logique tout ça...

En bref, j'ai aimé mais sans plus. L'intrigue était bien menée, malgré quelques petits défauts (dont je ne me souviens plus vraiment... Pardonnez-moi. J'ai mis du temps pour me lancer dans cette chronique. Du coup je ne me souviens plus de ces défauts, ha ha ^^' !)


J'espère que vous avez passé un bon Halloween ^^.
Bonne fin de week-end, et bonnes lectures à vous :) !